AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le patrimoine minier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 29 Juin 2016 - 11:18



Frameries :Puits n°3 de la compagnie des charbonnages Belges.
Dit :Grand Trait.
En 1866,l'explosion d'une mine dans une galerie provoquera la mort de 14 mineurs.
Plusieurs coups de grisou:
Le 14 août 1876 :4 morts
Le 1 octobre 1936:32 morts
Le 1 novembre 1939:12 morts.
Il fermera le 27 décembre 1958.
La production du charbon venant du puits n°10 de Grisoeuil arrivait par chemin de fer vers le lavoir du Grand-Trait. Ce lavoir traitait donc le charbon des 2 fosses.
Entretemps le charbonnage du Crachet situé un peu plus bas avait un nouveau lavoir plus performant.
Il fut décidé d'amener la production des 2 sites vers ces nouvelles installations de Crachet.
La traversée du village n'étant pas envisageable une liaison par tunnel fut retenue.
La différence de niveau Crachet /Grand Trait était de 54 mètres.
( je vous invite à descendre dans ce tunnel non pas à 1000mètres comme notre ami Bricoleur mais quand même un peu plus profondément que dans sa cave).




Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 29 Juin 2016 - 12:41

Le tunnel de liaison Grand-Trait/Crachet.
Deux recettes souterraines furent aménagées à - 45 mètres.
Un puits profond de 22 mètres avec en son centre un descendeur hélicoïdal permettait au charbon de rejoindre une galerie où se trouvait  un transporteur à courroie qui aboutissait au chargement des berlines qui  étaient alors  acheminées vers le lavoir de Crachet.
Le tunnel a une longueur de +/- 2 kilomètres.
J'ai eu l'occasion de descendre dans celui-ci mais à l'époque je n'avais pas fait de photos.
J'ai pu obtenir des photos assez récentes grâce à Madame C.Vanbersy directrice du SAICOM*
Celle-ci me permet de les transmettre je l'en remercie chaleureusement.
Alors ensemble descendons.


Un bel et solide escalier métallique permet de descendre en toute sécurité.
[/url


Le tunnel a une largeur de 4.5 mètres et possède 3 voies , la largeur dans sa plus grande partie est de 3.5 mètres avec 2 voies
.Il est entièrement revêtu de claveaux en béton.

Une parie avec soutènement métallique.

Rails et ferrailles.

Ici on patauge...

Une dérivation avec plaque tournante.


Cette berline a certainement bien circulé elle faisait partie d'une rame de cent.
Les rames étaient tractées par deux locomotives électriques de 56 chevaux à une vitesse de 10 kilomètres heure.
La liaison par ce tunnel sera mise en activité en 1955 et occupera 15 personnes par poste.

Le charbonnage de Crachet (recette et lavoir)
*
Le SAICOM fondé en 1987,assure la préservation des archives des charbonnages du bassin de Mons .
Le SAICOM possède une collection de plus de 8000 plans ,il valorise le patrimoine au travers de publications et d'expositions. Il est possible d'obtenir des reproductions de documents(copies-numérisations...)
Le SAICOM se situe près du site minier du Bois-De -Luc et son musée qui mérite une visite. Témoignage exceptionnel de par l'intégrité et l'authenticité de son héritage patrimonial.

Je remercie à nouveau Madame Vanbersy   directrice du SAICOM pour les magnifiques photos.
Revenir en haut Aller en bas
christo59
vieux fossile


Nombre de messages : 1014
Age : 57
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 29 Juin 2016 - 13:14

superbe photos d'un ouvrage étonnant
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Sam 23 Juil 2016 - 11:02

Vendredi 15 juillet petit retour dans le Nord avec mon ami J-C Lietard président du cercle géologique d'Escautpont <<les piocheurs>>et agréable surprise il avait invité une nouvelle recrue Laurence Guillemin * accompagnée de ses deux charmants enfants ainsi que ses  parents venus d' Orléans.
Nous avons effectués de petites recherches (calcite, quartz diamant )sur le terril d' Arenberg sous une forte chaleur.Nous nous sommes rendus ensuite sur le site du charbonnage d'Arenberg.
J'ai déjà évoqué le site dans cette rubrique.
Je partage quelques photos de cette magnifique journée.

Petit tour au puits n°2 <<Sabatier>>à  Raismes.





ensuite terril d'Arenberg
Le terril  d'Arenberg dit aussi <Mare à Goriaux >hauteur 20 mètres il s'étend sur près de deux kilomètres il fait partie  avec un immense étang d'une réserve naturelle, la formation de l'étang est due aux affaissements miniers dit la mare à Goriaux.
Nous apercevons dans le lointain les châssis à molettes de la fosse d'Arenberg.
Nous nous y rendons.



Entrée de la cage du puits N°1.

Le dessus de celle-ci avec l'énorme roue à gorge où passait les câbles retenant la cage.


BOUNIOU ;cette cavité ici creusée dans le prolongement du puits au dessous de la recette (30mètres)
sert à recevoir les eaux venant des galeries et fait office de puisard.

Le puits n°3et 4 a double compartiment.
Fonçage en 1954 en service en 1961,profondeur 689 mètres .


Rampe avec wagonnets qui allaient vers le terril.

Faisant partie du site minier la magnifique entrée de la salle des fêtes.



Egalement sur le site  l'école ménagère inscrite au titre de monument historique .
L'entièreté du site, charbonnage ,corons, est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

*Laurence Guillemin est la petite fille de Monsieur Claude Guillemin.
Bien connu des collectionneurs.
Il a travaillé plusieurs années au service de minéralogie du commissariat à l'énergie atomique.
A la Sorbonne ou il enseignera, il enrichira la collection minéralogique de la Sorbonne ainsi que l'école des mines de Paris et du muséum d'histoire naturelle.
il terminera sa carrière au BRGM où il occupera les plus hauts postes.

Je remercie Laurence ainsi que son père de m'avoir permis d'évoquer en une ligne leur nom de famille.
Jean-Claude.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Sam 23 Juil 2016 - 11:38


Mercredi 20 juillet à nouveau de retour dans le coin.

Sur le site de <<Chabaud Latour>> Condé sur Escaut,et son magnifique chevalement.

Tonifiant des voies respiratoires la molène.

Station de captage du grisou

Laurence et Jean-Claude.
photo du châssis à molettes datant de 1987 et tirée du livre (Mines et Mineurs du Borinage)
Auteur; Raymond.G.W.Mahieu
.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 31 Aoû 2016 - 11:25

Revenons maintenant en Belgique non pas dans le Borinage mais dans la région du Centre et plus exactement dans la Société Charbonnière du BOIS-DU-LUC près de La Louvière.
L'ensemble des concessions couvre au 19°siècle une superficie de 5708 hectares, ce qui fait de la Société du Bois-du-Luc l'une des plus riches de Wallonie.
Les fosses les plus importantes sont St Patrice (1820), St Charles(1821),St Amand(1827) St Emmanuel(1846) le Quesnoy (1898) par la suite Beaulieu (1923).
L'aventure charbonnière se terminera pour la région du Centre avec la fermeture de ces sites dès 1959 jusqu'en 1973 avec la fermeture de Beaulieu.
Après rénovation il subsiste pour la visite  à Bois-du Luc un seul site celui de St- Emmanuel comprenant la cité minière et ses maisons, la cour du charbonnage et ses ateliers et la fosse St-Emmanuel.
Ensemble visitons le site.
Agrandir la photo .
N° 1 La cour avec les ateliers ,les bureaux de la direction
N° 2 La rue centrale de la cité ,l'ensemble des carrés avec une forme en trapèze comprenant 4 quartiers.
N° 3 La maison avec petit parc du directeur.
N° 4 La fosse St-Emmanuel
N° 5 La rue du village et l'église Ste-Barbe
N° 6 La salle des fêtes
N° 7 Sous les arbres le parc dit du quinconce avec un joli kiosque
A suivre la visite de la cour ...
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 31 Aoû 2016 - 12:12

Visite de la cour ,des bureaux et des ateliers...
Franchissons les portes d'entrées de la cour portes dites< guillotines>*
Pour accéder à la cour des ateliers, des portes guillotines renforcées par des tours à caractère médiéval.
Les créneaux ouverts dans les tours sont factices.
La porte ouverte montre une partie des ateliers celle de droite fermée permettait le passage du train menant à la fosse.
* pourquoi des portes guillotines ,parce qu' une fois fermées elles  étaient infranchissables  si,  il y avait un soulèvement ouvrier.

Le bureau du directeur.

La salle de paie.

Ancien acte de fondation de la Société.

Une vieille petite loco

Sa grande sœur sous un portique(pont roulant) qui permettait l'entretien de celle-ci à droite dans le fond l'entrée avec les tours.

suite....
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 31 Aoû 2016 - 12:38



Diverse machines exposées dans la cour.


Compresseur.



Le charbonnage avait sa propre forge ,la structure en croisillons était l'ascenseur amenant les matériaux à fondre dans le fourneau qui est à gauche .La matière fondue passait directement de l'autre côté par une canalisation menant à la forge

La forge.

et les différents outils pour la fabrication ou la rectification de pièces.
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 31 Aoû 2016 - 14:31


petite forge avec soufflet actionné au pied

L'atelier fer avec sur toute sa longueur un arbre central qui tournait sans arrêt.
Des poulies  munies de courroies relient chaque machine.

Les diverse machines possédaient deux poulies une folle et une fixe.
Pour mettre en action une machine il fallait faire passé la poulie folle sur la fixe à l'aide d'un manche se trouvant sur le côté. Remarque il n'y avait aucune protection...

Une autre partie de l'atelier (réparation d'un ventilateur)

a suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 31 Aoû 2016 - 14:49


L'unique moteur qui relie par une longue  courroie l'arbre central.

Diverse machines pour l'usinage, les découpes etc...

Un bel étau limeur

Compresseur.

Atelier de menuiserie.

Après la visite des ateliers ...je ma lave les mains et je me dirige vers la cité minière.
suite....
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 31 Aoû 2016 - 15:35

Ce petit village et ces authentiques maisons isolées du monde extérieur.
Il possède toujours aujourd'hui son petit commerce , une grande école pour filles et garcons, une belle salle des fêtes, salle de cinéma ...

La cité comprend 166 maisons .Elles furent construites entre 1838 et 1853.D'une largeur de 8.5 /9mètres, chaque maison à l'origine comportait une cave, deux pièces au rez- de -chaussée et un fenil à l'étage.En 1880 les toitures furent relevées pour aménager 2 chambres.Entre 1916 et 1921 ,une cuisine fut ajoutée sur l'arrière.
Traditionnellement ,les façades étaient chaulées en jaune; les châssis peints en blanc et la porte en vert.


Une borne fontaine du réseau communal de distribution des eaux datant de 1903.

A proximité de la cité de Bois-Du-Luc ,le petit parc du Quinconce ave son joli kiosque et arbres plantés en quinconce( d'où son nom).
Le kiosque à musique construit en 1900 repose sur un socle métallique polygonal ajouré. Le garde- corps
présente des  décorations en fonte en forme de lyres.
La prochaine étape(dans quelques jours)) sera la visite du charbonnage St-Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 1 Sep 2016 - 10:10

En attendant je place quelques anciennes photos tirées du livre Bois-Du-Luc en images de Jacques Liebin.
L'atelier en 1905(coll.c.h.a.i.)

La forge en 1905(coll C.h.a.i.)


Entrée des bureaux (portes guillotines avec les tours) et une rangée de maisons de la cité.(1914).coll Vandenhauten.

Une des rue de la cité vers 1910 elle est bordée de tilleuls ,des pylônes métalliques assuraient l'éclairage du quartier.Sur le coin une borne fontaine.(coll Vandenhauten).

Le kiosque dans le parc.1925.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 13 Sep 2016 - 10:04

Après la visite des bureaux ,de la cour et des ateliers je traverse la rue pour rejoindre la fosse SAINT-EMMANUEL qui témoigne plus que jamais de l'importance du charbon en Belgique.
Et là je me retrouve devant une autre porte guillotine fermée.
Je retourne à l'accueil où accompagné d'une guide préparant un master en histoire et archéologie minière ainsi que deux couples nous entrerons par une petite porte située sur le côté

Magnifique restauration des bâtiments ainsi que du châssis à molettes ,celui-ci existe depuis 1913.

A l'intérieur une rampe dite de la quotidienneté présentant de petites photos de la vie heure par heure des mineurs et dans le fond de la salle une immense photo de quelques uns d'entre eux.

La lampisterie.

Vérification et préparation des lampes.

Une jolie maquette du charbonnage.
A suivre...






.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 13 Sep 2016 - 10:48


Au rez- de- chaussée la salle d'extraction et sa cage.

Le conducteur  derrière son pupitre commande  les manœuvres pour la   montée et la descente des mineurs ainsi que les berlines.




Le système d'enroulement des câbles d'extractions en quelques photos.

Escalier métallique menant en haut du châssis à molettes.


Petite loco tirant des berlines remplies de charbon.

Mineur représenté dans un cuffat.

Toujours le bel escalier métallique et les madriers en chêne supportant la machinerie.




La machinerie pour l'exhaure soutenue par des madriers en chêne.
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 13 Sep 2016 - 11:18



La sous-station électrique ,elle  fournissait du courant non seulement pour la mine mais aussi
aux maisons ouvrières dès avant la première guerre mondiale;il n'y avait qu'une seule ampoule dans la salle commune et pas d'interrupteur ;c'est de la sous- station que l'on allumait ou coupait le courant


Au milieu du local un compresseur fabriqué par la S.A des moteurs à Sclessin-Liège en 1923.


Alternateur générant le courant.

Le ventilateur. Avec l'approfondissement des puits ,la ventilation naturelle, s'avéra  insuffisante. Dès 1850 on installa un ventilateur à vapeur ,ensuite un ventilateur électrique (celui de la photo)



Je terminerai en ne prenant pas une bonne douche car il s'agit des douches réservées aux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 13 Sep 2016 - 11:36

J'ajoute encore quelques photos.

Un fragment de conduit pour les eaux d'exhaures datant de 1727 et 1747.
les eaux étaient rejetées dans une petite rivière elles passaient dans cette canalisation constituée de troncs de chênes ou d'aulnes évidés dans le sens de la longueur et aboutés.

Rapport d'observations des bouveaux.

Intérieur d'une galerie de la fosse ST-EMMANUEL.

Fin.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 3 Oct 2016 - 11:49

Petit  retour en arrière sur la fosse N°10 de <<<vedette>> à Boussu-Bois (voir page 7)
Je m'attarderai sur la belle cheminée du site..
Rare exemple de cheminée carrée construite en 1832 ,elle permettait l'évacuation des fumées provenant de la machine à vapeur.
Bel obélisque de 51 mètres de hauteur au conduit pyramidal
Elle reposait sur une solide et haute base ,l'épaisseur des murs étaient de 1,50 m, et garnie d'imposants linteaux en pierre bleue.

Après le total démantèlement des installations seule la cheminée subsista et fut classée au patrimoine mais aussi, bien vite déclassée car devenue dangereuse. Il faut souligner que l'on ne fit rien pour la protéger...
En effet, cette géante fut rongée à sa base petit-à petit par la main de l'homme qui se servait en  anciennes briques ,  très prisées dans le milieu de la construction et de la rénovation.
Dernier témoin du passé minier de Boussu-Bois ,elle fut dynamitée le 13 avril 2006 par l'école du génie de la caserne de Jambes ,bel exercice mais oh combien peu glorieux...



Cette cheminée aurait pu être restaurée ,et entourée d'un joli parc fleuri mais l'indifférence totale et certainement la spéculation avaient gagné...
Revenir en haut Aller en bas
christo59
vieux fossile


Nombre de messages : 1014
Age : 57
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 4 Oct 2016 - 10:01

Ou entourée d'une jolie brasserie artisanale....

La "bière du sapeur" aurait ainsi pu remplacer la "pastille du mineur" Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 17 Oct 2016 - 10:43

Fin septembre ,j'apprends à la télévision qu'un énorme bâtiment minier devra être abattu ,il s'agit de l'énorme salle des pendus du charbonnage dits n°3 et N°5 des Vanneaux ou Wagneaux en patois borain.Je pense que le nom vient du petit oiseau  échassier le vanneau.
Dès le lendemain je me rends sur place afin de réaliser quelques photos ,malheureusement le site est inaccessible double clôture ,le pourtour est entièrement colonisé par une végétation très dense d'arbustes et   aussi de hautes ronces. J'aurais aimé me rendre à l'intérieur mais j'attendrai le déboisement et le début des travaux en espérant pouvoir obtenir une autorisation d'accès.
En attendant je laisse une photo de l'extérieur du bâtiment qui devrait être abattu d'ici la fin de l'année. J'essayerai de réaliser un petit reportage sur l'ensemble du site par la suite .
N'habitant pas la région et étant resté sur ma faim ce jour là, j'essaye de trouver un autre site que je retrouve bien vite.
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 17 Oct 2016 - 12:28


Toujours dans la région je me dirige vers le puits n°6 de la S.A des charbonnages d'Hornu et Wasmes.
Les  installations se cachent derrière une clôture faite  de jolies grilles en fer forgé implantées entre de solides piliers en briques.

J'entre sur le site et je suis frappé par ces ruines ,deux immenses murs épais, des structures  en briques d'une hauteur de 6 mètres et d'une épaisseur de +/- 4 mètres.
Tout d'abord je pense qu'il s'agit de deux supports pour une pompe d'exhaure mais je réalise que ces monolithes supportaient le châssis à molettes du charbonnage.

Située au milieu des deux murs une borne marquant l'emplacement du puits.
Très dégradée ,je peux lire les initiales AE signifiant Agrappe-Escouffiau et HW Hornu-Wasmes.,le reste?,
A proximité deux autres bornes.

Celle-ci  plus lisible repose sur la dalle qui obstrue un autre puits.
<<AE-HW N°6HWPlc>>
510 ou 540 la profondeur et l'année 1955 date du comblement de la fosse.

La troisième est sur la dalle d'un  puits qui avait une profondeur de 617 mètres.
L'un de ces puits servait d'aération.


A l'arrière plan les anciens ateliers bien conservés ceux-ci abritent un petit commerce de vente de  meubles.

Il est toujours dangereux de circuler sur d'anciens sites miniers.
A proximité des deux tours sous la végétation l' effondrement d'une petite galerie qui reliait peut-être une cheminée d'aération.

Derrière la grille le terril N°6 entièrement boisé.Sur celui-ci j'ai trouvé en février 1992 de magnifiques quartz  sceptres  enfumés  avec parfois libelles mobiles.
La petite histoire du charbonnage.

Une seule photo  (ancienne carte postale)tirée d'un livret photos en cartes postales De M Capouillez
Puits N°6 de la Société Anonyme du charbonnage d'Hornu et Wasmes.
Profondeur maximum 775 mètres
C'est dans ce puits qu'a travaillé le célèbre peintre Vincent Van Gogh lors de son passage au Borinage.
Le 23 septembre 1877 ,une grève tourne à l'émeute. Plusieurs ouvriers mineurs seront tués ou blessés par les forces de l'ordre.
Ce puits est aussi le dernier à avoir conservé des cordes en chanvre de Manille pour la suspension des cages.
Il fermera en 1948.
Revenir en haut Aller en bas
christo59
vieux fossile


Nombre de messages : 1014
Age : 57
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 17 Oct 2016 - 20:45

Quel dommage de détruire un tel patrimoine qui, de l'extérieur semble encore "assez sain", un bâchage correct de la toiture permettrait d'attendre "des jours meilleurs" sans sacrifier un tel ouvrage
Revenir en haut Aller en bas
Nico
Nautile Asthmatique


Nombre de messages : 972
Age : 32
Localisation : Beez, Namur, Belgique
Date d'inscription : 29/10/2011

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 17 Oct 2016 - 23:39

Super reportage. Merci J-ce
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 18 Oct 2016 - 11:54

Merci les amis,
hélas, la démolition du bâtiment est inéluctable.
Il appartient à la commune qui par négligence et il faut le dire aussi par manque de subsides a laissé se détériorer ce vestige ,la plus  imposante salle des pendus du Borinage.
En face de cette structure et faisant partie intégrante de cette fosse N°3-5 d'Hornu-Wasmes il existait un musée géré par une ASBL<<La Ronde>>.
Fin des années 1980 j'ai eu la chance de m'y rendre avec le CGH (cercle géologique de Hainaut).
Malheureusement,
le magnifique musée dit<< des Wagneaux>> dans les années 1995 1997 était devenu trop dangereux pour les visites.
Ce sanctuaire consacré à l'exploitation minière était établi dans une ancienne école créée en 1934,cette école servait aux apprentis mineurs et sauveteurs,
elle possédait un magnifique boyau reconstitué, ce tunnel qu'il fallait emprunter en descendant quelques escaliers et ensuite sur plus de 200 mètres, le dos voûté dans la pénombre , le regard incertain attirait de nombreux visiteurs qui découvraient en grandeur nature les divers aspects des pénibles réalités du travail dans la mine.
Hélas ,cette galerie tombait en ruine, les boiseries  rongées par la mérule et la charpente soutenant l'ensemble de l'ouvrage menaçait à tout moment de céder.
En 1995/1996 il fallait pour remettre à neuf cette galerie classée(tout comme la cheminée de Boussu-Bois) la somme de dix millions (francs belges).Fin des années 1990 ,le couperet tombe le musée fermera malgré de nombreuses lettres de soutien ainsi que des demandes pour des visites.

Je me souviens que le musée présentait une splendide collection(reconnue mondialement) de lampes de mine non seulement régionale mais également  internationale de nombreuse photos de ces diverses lampes figures dans des livres consacrés à ce sujet.
Ces lampes appartenaient à( l'Institut Scientifique de Service  Public)  à Pâturages que sont-elles devenues ????.
Revenir en haut Aller en bas
christo59
vieux fossile


Nombre de messages : 1014
Age : 57
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 18 Oct 2016 - 18:43

Elles n'ont certainement pas été perdues pour tout le monde....
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 1 Nov 2016 - 12:25

Préparant un article sur le charbonnage du Levant du Flénu, et passant dans les environs ,mon attention est attirée par une statue de mineur accroupi  tenant sa lampe ,je suis ici dans un parc public. Ce parc se situe sur l'ancien site du charbonnage puits N°18 de la SA des produits à Flénu.
.

Ancienne photo du puits n°18 dit : <<Sainte Henriette>> avec son beau châssis à molettes.
Dans ce puits la profondeur atteinte était de 1160 mètres.
Coups de grisou: le 21 septembre 1860:9 morts.
                        le 7 août 1968:55 morts et blessés.
Fermé en juin 1932.
Il ne subsiste que quelques ruines  ainsi que  les dalles des puits.

Fondations du châssis à molettes.


Emplacement de la salle des machines.

Borne marquant l'emplacement du puits n°18 et la date de fermeture.
PLF =produits du Levant du Flénu

A proximité,celle-ci est gravée TOURET.
Les tourets étaient normalement des puits verticaux situés non pas en surface mais en profondeur.
Ils reliaient certaines veines de charbon entre-elles.
Peut-être que celui-ci était situé près de la surface et servait d'aération,
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Utahraptor nain


Nombre de messages : 1409
Age : 66
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 14 Nov 2016 - 11:17

LA SOCIETE ANONYME DU LEVANT DU FLENU
Vue aérienne SABENA*
Le cœur du Borinage

Le site est une propriété privée et s'étend sur 44 hectares.
Acheté par un entrepreneur fils et petit fils de mineurs Monsieur Dréau a sauvé de la destruction ce témoin du passé.
Au cœur du Borinage il était le centre d'une intense activité charbonnière
Il accueille aujourd'hui  de nombreuses activités.
Je me rends à une des entrées par la rue CACHE-APRES.
<<CACHE-APRES>>une expression typiquement Boraine qui donne au site du levant du Flénu une note particulière.
Petit historique
Cache- après était une ancienne  concession (1712) rachetée par la suite ,rachat des droits sur les  houillères
d'Ostennes et Cache- Après 1782 En 1788 première association des couches de houille commune.
1835:constitution de la S.A des Charbonnages du Levant du Flénu.
Qui dit Levant dit couchant ces concessions seront réunies en 1855.
Par la suite il y eut diverses tractations pour aboutir en 1865 achat des produits du Flénu.
En1932 constitution de la S.A du Levant et des produits du Flénu et réunion des concessions.
Ces concessions réunies formeront un ensemble de plus de 7000 hectares.
1988 demande des retraits de ces deux concessions.
Je reviens un moments sur l'expression Cache-Après.
Cache voulant dire <<chercher>> Après <<sous entendu les veines de charbon>> .
Les veines dans le Borinage étaient très irrégulières et de faibles puissances il fallait alors chercher d'où le nom.

un tableau avec le nom des veines, épaisseurs  en centimètres et intervalles.(1872).
Après ces quelques explications je continue toujours sur cette rue et je longe des bâtiments qui abritaient d'énormes moteurs.




au bout de la rue l'entrée menant au charbonnage Ste Zoé.

Le chemin fait de pavés  usés par les milliers de pas des mineurs se rendant à la fosse sans oublier le charroi
en effet de nombreuses charrettes tirées souvent par des mulets venaient prendre livraison du charbon pour l'usage domestique .

Deux mineurs posant l'un avec des sabots l'autre avec des<<godasses>> bottines.

Un abris pour vélo.

Le long du mur un escalier aux marches usées celui-ci menait à la salle des pendus et aux bains douches de Ste Zoé.

Tout en continuant le chemin je longe la maison du directeur et les bureaux(bâtiments en ruines).
Plus loin je serai sur les ruines du charbonnage Sainte Zoé.
suite...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Aujourd'hui à 7:40

Revenir en haut Aller en bas
 
le patrimoine minier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Patrimoine minier
» Le numéro 26 de la revue Histoire et Patrimoine de la commune de Mouchamps
» Le bassin houiller de la Loire
» le patrimoine minier
» Journées du Patrimoine, Montpellier, le Peyrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fossiles et Mineraux :: Pour en savoir plus.... :: Patrimoine minier-
Sauter vers: