AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le patrimoine minier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata


Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Ven 18 Aoû 2017 - 11:03


L'ancienne gare toujours existante.
Galerie souterraine loco tractant des wagonnets remplis de minerai de fer.

Petite locomotive diesel nous apercevons accrochée  sur le côté de la berline une lampe à acétylène.

En haut locomotive à vapeur menant les visiteurs pour une belle balade des différents sites.
En bas loco diesel .
Locomotive électrique sortant de la mine en tractant des berlines bien chargées en minerai.
Petit wagonnet normal (pas un buggi)


deux entrées de mine.

Une troisième entrée avec à l'avant plan l'arrivée d'eau pour le remplissage des locos à vapeur.

Locomotive à vapeur plus imposante.
A suivre le train de laminage (vestige exposé sur le site La Sauvage...)

Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Ven 18 Aoû 2017 - 11:30

Le train de laminage <<TRIO>> d'Arbed Esch -Belval.
Le site de Fond-de-Gras a été choisi pour accueillir des vestiges du patrimoine industriel.
Bien qu'ils ne soient pas toujours liés à l'exploitation minière ,la présence de ces vestiges se justifie parce que ils ont été utilisés après l'extraction du minerai lors de sa transformation en fonte puis en acier.
C'est notamment le cas pour le train de laminoirs qui se trouve sur le site.Utilisé entre les années 1913 et 1989 ce train servait pour produits longs site ARBED Esch - Belval.
La partie exposée n'est que le coeur du train de laminoirs,les longues installations de manutention n'ont pas été transportées.
Un train de laminoirs permet de réduire d'abord l'épaisseur du produit semi- fini par le dégrossisseur puis par des passes successives entre plusieurs cages de cylindres <<cages duo ou trio>>pour le laminage de type profils ,rails ect...
Pour terminer mon article je propose quelques photos.






JiCé.
Revenir en haut Aller en bas
christo59
oursin mal léché
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 58
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Ven 18 Aoû 2017 - 20:18

Manifestement, si tu ne vas pas à Wolfach, c'est Wolfach qui vient à toi... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Ven 8 Sep 2017 - 9:57


Un petit retour en arrière à Hensies-Pommeroeul au puits <<les sartys>>
Je viens d'apprendre de mon ami Jeannot du musée de la mine d'Harchies qu'il y avait eu un châssis à molettes en béton au charbonnage d'Hensies -Pommeroeul.
La photo nous montre le coffrage lors de sa construction .fin 1918?

il sera bien vite opérationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 12 Sep 2017 - 9:50


Salle des machines charbonnage d'Hensies -Pommeroeul

A l'avant plan pupitre des commandes .


Le pupitre des commandes exposé au musée de la mine à Harchies.



Tableaux concernant les signaux .
Il fallait impérativement respecter les différents signaux ,la communication entre le fond et le jour était primordiale.
Malheureusement il y eut parfois des incompréhensions ,des manques de communication ce qui provoquaient des incidents et parfois des accidents pouvant aboutir à une catastrophe.
La catastrophe de Marcinelle en est un triste exemple l'envoi trop rapide d'une cage ,un wagonnet mal engagé dans sa remontée a provoqué la catastrophe.(voir catastrophes minières).
Photos musée de la mine à Harchies.(doc de mon ami J Duquesnoy)
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 19 Sep 2017 - 17:56


Chargement d'une péniche par  convoyeur à bande de briquettes d'un certain volume (aggloméré de charbon)

elles sont entreposées à la main dans la calle.
On distingue sur les briques les lettres H et P pour charbonnage d'Hensies -Pommeroeul.
Elles serviront pour l'alimentation des locomotives à vapeur ,bateaux ...
(photos musée de la mine à Harchies).
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 21 Sep 2017 - 10:03


Puits N°8 de la compagnie des charbonnages belges.A Wasmes Borinage.
Dit bonne-Espérance.
(Voir la rubrique lampes de mineur)
Le 22 mars 1861,un coup de grisou fera 21 morts.
En 1882,la chute d'une cage tue 17 mineurs.
Des four à coke sont annexés aux installations.
Il fermera en 1930.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 5 Oct 2017 - 11:52


AU PAYS NOIR  La remonte au jour.*

L'ascenseur qui descend au fond et remonte au jour les travailleurs de la mine est un énorme monte-charge dont la cage reçoit six wagonnets  sur trois rangs superposés. Dans chaque wagonnet ,trois hommes prennent place.A la remonte comme à la descente ,la manoeuvre est faite par des fillettes dites <<moulineuses>>dont le costume et la coiffe de percale bleue à pois blancs ,mettent des notes claires  presque gaies et jolies dans le hall de la mine.

* très belle illustration de Louis Sabattier.
Photo  musée de la mine à Harchies.
Revenir en haut Aller en bas
christo59
oursin mal léché
avatar

Nombre de messages : 1224
Age : 58
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 23/02/2013

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Dim 8 Oct 2017 - 21:05

magnifique illustration, on entends même le bruit de fond qui devait accompagner cette remontée
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Dim 22 Oct 2017 - 15:41


(photo couleur de mon ami dud59)

La fosse La Grange près d'Escaupont(compagnie des mines d'Anzin) Nord France
Puits N° 1
Fonçage;en 1884
mise en service en 1888
Profondeur atteinte 505 mètres.
Arrêt septembre 1974
Remblaiement ou serrement en 1975.

Puits N°2
Fonçage en 1894/1895
Profondeur atteinte 506 mètres
Arrêt septembre 1974
Remblaiement  en 1975.
Revenir en haut Aller en bas
dud59
Cérithe piquante
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 66
Localisation : NORD
Date d'inscription : 08/10/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 23 Oct 2017 - 8:15

salut Jean-Claude
cette photo n'est pas de moi. Je t'avais envoyé le TERRIL n°2 La Grange, pas la mine
dud59
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Lun 23 Oct 2017 - 10:16

Ok J-P

en effet la photo m'a été envoyée par Natacha (nouvelle inscrite au cercle d'Escaupont).

Pourrais-tu placer ta photo du terril sur le forum ,?
Revenir en haut Aller en bas
dud59
Cérithe piquante
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 66
Localisation : NORD
Date d'inscription : 08/10/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mar 24 Oct 2017 - 8:53

salut
voici donc la photo du terril n° 2 (95 m) de la fosse La Grange  - Raismes (F.59) - prise en 1981 -
actuellement complètement exploité et rasé
c'est une vue de l'arrière avec ce qu'on appelait le "bassin à flou" où un homme s'était noyé
a+
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 2 Nov 2017 - 11:54

QUAND LES MINEURS RENCONTRAIENT LE <<TORRENT>>


En tapant dans les veines de charbon ,il n'était pas rare que les mineurs touchent une nappe d'eau qui inondait les galeries et provoquait parfois la noyade des hommes.



A Douchy -les -mines près de Denain( Nord)
A la fosse BOCA il existait une espèce de grand lac salé souterrain celui-ci s'épanchait  parfois lors de travaux dans les galeries.
Une station de pompage rejetait les eux souterraines au lieu dit <<les marais de Douchy>>un endroit planté de peupliers qui moururent grillés par le sel contenu dans les eaux rejetées.
Ce lac salé,causait bien du tracas aux mineurs .Cette nappe aquifère s'appelait <<Le TORRENT>>elle provoqua la fermeture de nombreux puits denaisiens. Cette eau jaillissait à moins de 80 mètres.
Certains puits furent creusés par le procédé de congélation.
Un écrivain A Juvenil relate ceci
<<L'épaisseur des <morts terrains>(terrain de formation postérieure aux terrains houillers) est de 70 à 100 mètres à Denain.Les alluvions ont une épaisseur qui,parfois ,atteint 13m.Ensuite viens l'étage inférieur du terrain tertiaire composé de sables argileux et l'on voit des bancs de grès ,sables verts,et des bancs d'argile dune épaisseur de 15 mètres.Ensuite viennent les roches calcaires où l'on rencontre les nappes d'eau-les niveaux- que l'on doit traverser par des procédés mécaniques ingénieux et variés(congélation des terrains).On se sert d'un cuvelage ,établit sur des roches très compactes ,complètement imperméables que les mineurs appellent <dièves>::leurs épaisseurs peut atteinde 50 mètres.
On trouve encore le <tourtia> conglomérat  à pâte calcaire,sorte d'assise informe d'une épaisseur +/_ constante de 2 à 3 mètres.
On rencontre ,entre  Anzin et Denain ,le <<torrent>> lac salé reposant sur le terrain houiller;il s'étend  sur une longueur de 8000 mètres et une largeur de 4000 mètres.
(reportage F.T. la Voix du Nord juin 1987).

La fosse BOCA vers 1930.
Revenir en haut Aller en bas
dud59
Cérithe piquante
avatar

Nombre de messages : 75
Age : 66
Localisation : NORD
Date d'inscription : 08/10/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 2 Nov 2017 - 12:04

salut
mon père qui a travaillé à la fosse La Grange de Raismes m'avait raconté que parfois il travaillait les pieds dans l'eau (glacée) et qu'une fois c'était de l'eau salée (de mer?)
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Mer 8 Nov 2017 - 7:52

Je pense en effet qu'il s'agit d'eau de mer.

Un certain Mr Lelong à l'époque relatait, qu'il avait entendu parler d'un étonnant procédé (la congélation des terrains)qui permettait aux mineurs de continuer à extraire le charbon en dépit des éboulements intempestifs.
Des mineurs seraient même mort de froid à la suite de cette expérimentation ??
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Sam 9 Déc 2017 - 14:19

Les fosses à DENAIN et la région  NORD  FRANCE.
Historique;
A Abscon ,en 1824 on trouve du charbon à Denain on ne désespère pas d'en trouver.
Des recherches entreprises aboutissent le 30 mars 1828.La compagnie D'Anzin touche le filon et construit la première fosse que l'on baptise <<VILLARS>>.
Les chemins de fer n'existent pas au moment de la création de cette fosse et les importantes expéditions doivent se faire par  bateau.C'est pourquoi l'on creusera par la suite de grands bassins et un bras de canal appelé <<gare d'eau>>se rattachera à l'ancien Escaut et donnera à cet endroit le véritable aspect d'un port.
Quatorze autres puits seront creusés ensuite à Denain.L'exploitation du sous sol durera en tout 120 ans,durant lesquels  32.472.441 tonnes de houille seront extraites.Mais ce sont surtout les fosses RENARD(1836-1948) ,ENCLOS(1853-1936),et VILLARS (1836-1875) qui assurèrent le gros de la production ('environ 80%)
Par ordre chronologique ,Denain vit se bâtir aussi les fosses TURENNE(1828-1887),BAYARD (1829-1887),
JEAN-BART ( 1831-1859),MATHILDE   (1831-1863),ORLEANS( 1823-1858),NAPOLEON(1833-1864),
BELLE VUE (1834-1843),CASIMIR (1835-1863),PERRIER (1841-1860), ERNESTINE(1841-1860 ),CHABAUD-LATOUR(1824-1853) et enfin la dernière LEBRET (1849-1868).
Les terrils n'existaient pas et les schistes seravient à remblayer les chemins creux.Peu à peu les vielles routes boueuses se rehaussent :on voit passer des hommes noirs qui contrastent avec les cultivateurs et les filles des champs aux joues colorées.
Mais si la houille ,puis un peu plus tard l'acier ,firent la richesse de Denain et de ses environs ,cette prospérité s'accompagnera aussi d'événements cruels.Les accidents furent nombreux ,dus  notamment au grisou qui survinrent entre 1811 et 1900 dans les puits de la compagnie .
En tout on dénombrera 57 blessés et 51 mineurs donnèrent leur vie ,victimes de l'insidieux grisou..
-Je résumerai ces accidents dans la rubrique catastrophes minières-.

La fosse de l'ENCLOS fut la dernière creusée à Denain'1853.Avec la fosse RENARD elle fut la plus importante de Denain avec une production totale de 7.596.797 tonnes.


La fosse RENARD en 1880
Résumé d'un article paru dans la Voix du Nord 1981.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Dim 7 Jan 2018 - 19:18

En octobre 2016 j'apprenais que l'immense salle des pendus du charbonnage dit des Vanneaux dHornu -Wasmes devait être démolie le bâtiment étant extrêmement délabré.(voir page 8 )
Je place quelque photos extérieures du bâtiment(octobre 2016)




Mais voila que la tempête ELEANOR est passée par là la semaine dernière ,celle-ci n'a pas attendu d'appels d'offres la toiture a été totalement soufflée et il a fallu abattre quelque murs en façade devenus très instables côté rue.
voici ce qui reste aujourd'hui de cette immense salle des pendus.





Dans un avenir proche le bâtiment sera totalement abattu.
Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 8 Fév 2018 - 16:06

Saint -Pierre-la-Palud (Rhône)
Mine exploitant la pyrite.

Sain-Bel le puits Saint Gobain
La sortie des mineurs
Carte postale datant du 26 mai 1912.
Il y a certainement erreur sur Pallud en effet il est écrit avec deux L.
A Saint-Pierre-la -Palud l'exploitation de la pyrite date du moyen âge ,en 1840 elle fut exploitée par les frères Perret et en dernier par St Gobain.
Au début du xx°m siècle elle produisait 70% de la pyrite française (soufre) elle fermera en 1972.

Revenir en haut Aller en bas
mikalcite
Amibe collante
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 43
Localisation : Hainaut Français
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 15 Fév 2018 - 13:28



Coron des 120 Anzin-Valenciennes



   Construit dans les années 1860 par la Compagnie des Mines d'Anzin, cet ensemble de 120 logements est constitué de 6 barreaux parfaitement alignés regroupant chacun 20 logements installés dos à dos. L'alignement atteint 250m sur les communes d'Anzin et de Valenciennes. Chaque logement est alors équipé d'un fournil, d'un point d'eau, de toilettes extérieures (une est visible rapidement dans l'extrait) et d'un jardin comprenant les inévitables appendices (clapiers, hangars, etc.). L'ensemble est desservi par des "voyettes", petites allées qui distribuaient les entrées des logements et les jardins.

[...]

   Ce coron, qui a inspiré E. Zola pour son célèbre roman Germinal, a été présenté à l'exposition universelle de Paris, consacrée à l'économie sociale et aux logements ouvriers. Il a été distingué par une médaille d'argent en tant que "modèle de salubrité et de confort aux ouvriers". En effet, outre son équipement exceptionnel pour l'époque, il offre une architecture soignée (baies surmontées de linteaux cintrés, fausses baies, pignons – on en aperçoit un fugacement avant l'interview principal – travaillés et surmontés d'un œil-de-bœuf, etc.). Équipement et architecture tranchent avec les corons précédents, répliques de petites maisons rurales basses et inconfortables se faisant souvent face, interdisant l'aménagement de jardins, ou avec les habitations urbaines du type courées, très serrées et insalubres. Cependant, cette configuration en longues bandes, dominante dans les années 1860-70, rend les constructions plus vulnérables aux affaissements miniers et aux divers mouvements de terrain. Ainsi, les corons en bande laissent la place ensuite à des modèles plus petits, accolant les maisons deux à deux : c'est la cité dite "pavillonnaire", dominante à la fin du XIXe siècle. [...] Depuis, le coron des 120 a été inclus dans le périmètre inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO.

Zola à Anzin, par Henri Mitterand :

   Depuis le début de février 1884, il a formé le projet d’aller passer quelques jours dans le pays des mines, suivant le conseil que lui avait donné Alfred Giard, le député socialiste de Valenciennes, rencontré dans l’été 1883. Or, Alfred Giard lui a parlé en détail de la situation des mineurs du bassin de Valenciennes. Et les événements vont soudain le tirer d’embarras : le 21 février, éclate une nouvelle grève des douze mille mineurs d’Anzin. [...] L’occasion offerte en convergence par le déclenchement de la grève et le voyage du député est trop belle. Après les sources imprimées, l’heure est aux sources directes, au regard et à l’écoute de l’enquêteur. Le samedi 23 février, Zola prend le train pour Valenciennes en compagnie d’Alfred Giard, et peut-être d’Alexandrine Zola. Il descend à l’hôtel du Commerce, à l’emplacement de la grande poste actuelle, non loin du centre. Les carreaux des mines d’Anzin et de Denain sont à deux pas : Zola les arpentera huit jours durant  sous la conduite, successivement, d’Alfred Giard puis de son frère Jules, un négociant valenciennois, et aussi de plusieurs ingénieurs de la compagnie. Il en reviendra, le dimanche 2 mars, avec une vision totalement renouvelée de la population ouvrière et de ses luttes. Mes notes sur Anzin, rapportées de son voyage, formeront le cœur du matériel documentaire de Germinal.
Revenir en haut Aller en bas
mikalcite
Amibe collante
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 43
Localisation : Hainaut Français
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Jeu 15 Fév 2018 - 13:35

j'ai habité à 200 mètres du coron dans mon enfance et j'y jouait avec une bande copains au foot, à cache-cache ... voici une vidéo ou je l'ai connue avant travaux : Arrow

http://fresques.ina.fr/memoires-de-mines/fiche-media/Mineur00086/le-coron-des-120.html

Ha oui la barre est habitée en recto-verso :

Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Ven 16 Fév 2018 - 9:38

Un grand merci Mickael pour ces belles pages .
Il faut perpétuer cette mémoire , le côté culturel et historique de nos régions minières.
JiCé.
Revenir en haut Aller en bas
mikalcite
Amibe collante
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 43
Localisation : Hainaut Français
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Ven 16 Fév 2018 - 19:59

CORONS " DEMEZIERES " Commune : La Sentinelle Hainaut Français proche de Valenciennes.



    DEMÉZIÈRES: Nom donné à une cité minière de La Sentinelle qui comprenait 5 barres de logements que l'on appelaient" CORONS ".

   ORIGINE: Monsieur DESMAIZIERES était un seigneur qui possédait des terres de cultures et de chasse sur les Seigneuries de Trith (La Sentinelle actuelle depuis 1875). Il essaya d'extraire le charbon pour son compte.

HISTORIQUE

Le 9 Novembre 1764, la Compagnie des Mines d'Anzin déplaçait ses travaux vers le Sud, sur le territoire de la Commune de Valenciennes en ouvrant le puits LONG/PRÉS (Lomprez) d'un diamètre de 2,20m. Elle fut instruite entre/temps des démarches d'une Société de recherche concurrente, connue sous le nom de DESMAISIÈRES, qui sollicita en Février 1765, auprès de l'intendant du Hainaut une permission d'exploiter du charbon sur les Seigneuries de Trith (La Sentinelle actuelle). La Compagnie d'Anzin, désireuse de supplanter cette dernière, se hâta d'extraire la houille au puits " Long Près " à la profondeur de 78 mètres, et d'ouvrir d'autres puits sur Trith (La Sentinelle) et deux autres sur St Waast (fosse Dutemple).


C'est en 1770, au terme d'un long procès, qu'un arrangement fut enfin trouvé entre les deux sociétés rivales.


Le puits DESMAIZIÈRES, creusé en 1764 (le plus ancien sur le territoire de La Sentinelle), passa aux mains de la Compagnie d'Anzin. En contrepartie, celle-ci s'engagea à verser au Sieur DESMAIZIÈRES, 300 livres par an tant qu'elle n'exploitait pas sur sa terre, 4800 livres dans le cadre de l'extraction du charbon.


Le puits garda son nom ainsi que les Corons s'y rattachant.


On remarquera l'orthographe du nom DESMAlZIÈRES (DEMÉZIÈRES actuel) et LONG-PRÉS (LOMPREZ actuel).
Revenir en haut Aller en bas
mikalcite
Amibe collante
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 43
Localisation : Hainaut Français
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Sam 17 Fév 2018 - 16:15

http://fresques.ina.fr/memoires-de-mines/fiche-media/Mineur00312/la-decouverte-du-charbon-dans-le-valenciennois.html

La découverte du charbon dans le valenciennois (lien vidéo ci-dessus)

Jean Dauby interrogé dans le parc du château du vicomte de Desandrouin fait l'historique de la découverte du charbon dans le valenciennois. Monsieur Ronffart évoque la création de la première compagnie minière : la Compagnie des mines d'Anzin.
Type de média : Vidéo - Magazine
Date de diffusion : 30 novembre 1969
Source : ORTF (Collection: LE MAGAZINE DU MINEUR )
Personnalité(s) : Jean Dauby
Revenir en haut Aller en bas
mikalcite
Amibe collante
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 43
Localisation : Hainaut Français
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Sam 17 Fév 2018 - 16:27

Grèves des mineurs à Valenciennes : intervention de l'armée

http://fresques.ina.fr/memoires-de-mines/liste/recherche/valenciennes/s#sort/-pertinence-/direction/DESC/page/1/size/10

Résumé :
Suite aux grèves dans les mines, Jules Moch, ministre socialiste du gouvernement Queuille fait intervenir l'armée pour protéger les puits de mine, considérant qu'il s'agit d'une grève insurrectionnelle. Images d'une intervention près de Valenciennes.


Type de média :
Vidéo - Actualités filmées
Date de diffusion : 28 octobre 1948
Source : Les Actualités Françaises (Collection: Les Actualités Françaises )
Personnalité(s) : Jules Moch

Revenir en haut Aller en bas
Baleine Jean-Claude
Chrysophrys aurata
avatar

Nombre de messages : 1787
Age : 67
Localisation : Neufvilles. Hainaut. Belgique
Date d'inscription : 19/05/2012

MessageSujet: Re: le patrimoine minier   Ven 9 Mar 2018 - 22:30



Montchanin -les-mines   puits Wilson   Saône-et-Loire.
La carte postale est datée de février 1916

En 1790 des ouvriers en creusant un souterrain rencontrent des couches de charbon affleurant en surface.
En 1826,un ingénieur écossais exploitera la zone (compagnie Mamby wilson) cette société fait faillite en 1883,mais le nom  restera dans l'histoire.
La houillère sera reprise par Schneider et Cie.
A l'époque  y avait de nombreux puits mais ils rencontraient de nombreuses difficultés d'exploitation.
couches irrégulières,venues d'eau etc..
Puits Wilson 1et 2
Puits des anglais
Puits Neuf
Puits de la Machine
Puits Quetel
Puits St Martin
Puits Sainte Barbe
Le puits wilson fonçé en 1831 fournira un charbon de bonne qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le patrimoine minier   

Revenir en haut Aller en bas
 
le patrimoine minier
Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fossiles et Mineraux :: Pour en savoir plus.... :: Patrimoine minier, anciennes photos de mines, carrières, matériel divers.-
Sauter vers: